Cours de
rock

Un genre musical devenu une danse

Le rock est apparu vers 1950 aux Etats-Unis. Le rock ressemblait alors à un mélange de jazz, de blues, et de country music, mais aussi de bluegrass. Cette danse a suivi certaines influences folk ou européennes Depuis, le rock a évolué. Aujourd’hui c’est devenu un style de musique puissant et varié.

Dès 1955, le rock connaît un immense succès aux États-Unis. Plusieurs artistes américains suivent Bill Haley : Elvis Presley, Buddy Holly, Jerry Lee Lewis, Eddie Cochran, Chuck Berry, Bo Diddley, Little Richard et bien d’autres. Les précurseurs avaient été, dans leur immense majorité, des musiciens noirs, à tendance jazzy : Louis Jordan, Big Joe Turner, mais aussi Louis Armstrong, Duke Ellington, Sidney Bechet, et tant d’autres, oubliés.

A la fin des années 1950, le rock’n’roll perd de sa popularité et sa vitalité. Elvis Presley, le Roi, part au service militaire en 1958, en Allemagne, et raccroche la scène pour signer avec Hollywood la réalisation de 33 films, de qualité très discutée, pour ne revenir qu’en 1968. Le sans relief Pat Boone prendra sa place dans les charts.

Pourtant, loin des États-Unis, on s’apprête à prendre le relais. La révolte des jeunes européens, et en particulier des jeunes britanniques, et aussi des allemands et des français, se servira du rock. Cette révolte contre un ordre établi qu’ils rejettent marquera le rock’n’roll, mais aussi se servira de lui, jusqu’à nos jours.

Une fusion de styles

Le rock doit ses origines à de nombreuses musiques populaires du début du XXe siècle aux États-Unis, toutes, jusqu’alors, très catégorisées, chacune limitée à un public ou à des interprètes très définis : le jazz, le boogie-woogie, le rhythm and blues, le blues, pour les “musiques de Noirs” ; la country et le folk pour les “musiques de Blancs”. La fusion de ces styles deviendra le rock’n’roll :

Le rock emprunte les instruments du jazz (guitare, contrebasse, batterie, saxophone…), au blues les douze mesures et la suite d’accords « I-IV-V », au country le rythme binaire avec un tempo rapide et, enfin, au folk certaines ballades traditionnelles jouées au tempo d’origine ou accélérées.

 

La danse

Le terme « rock » en français est une contraction du terme « rock ‘n’ roll », et désigne les danses accompagnant la musique du même nom. La musique Rock’n Roll des années 1950 s’accompagne de diverses danses. Une partie d’entre elles ont une origine antérieure comme le lindy hop, le jitterbug, le swing 6 temps appelé aujourd’hui rock à 6 temps, le boogie woogie (Allemagne), la danse be-bop (France), le jive (Angleterre). A peine un an après la création de la musique rock ‘n’ roll naît une autre danse : le rock à 4 temps, la première danse de couple dansé avec une rythmique bras de base 1, 2, 3 et 4.

Les rocks les plus répandus en France étant le rock à quatre temps et le rock à six temps. Les deux versions sont composées de passes plus ou moins complexes. Celles-ci sont indénombrables et chaque danseur connaît un nombre de passes plus ou moins important selon son niveau. C’est le cavalier qui guide la danse et décide des passes à réaliser. Il existe également des danses rock en solo, comme le madison.

 A vous de choisir au travers du panel de cours collectifs, particuliers, stages et soirées que nous vous proposons au centre de danse !

L’apprentissage est un des aspects de la danse mais rien ne vaut la mise en pratique.
C’est pourquoi nous vous proposons de nombreuses soirées dans des ambiances différentes.

A très bientôt dans l’univers magique de la danse rock !